Les blessures en cyclisme, par Stéphanie Germain

Cycliste depuis 9ans, je m’y connais en blessures! C’est frustrant, ça nous oblige à ralentir, mais l’important dans tout ça, c’est de comprendre pourquoi ça nous arrive, d’où ça vient et corriger les causes.

Différentes causes de blessures

  1. Mauvais positionnement sur le vélo

Les douleurs présentes seulement sur le vélo (et je ne parle pas des courbatures) ne sont pas… normales! Non mesdames. Si vous avez des douleurs aux genoux, au dos, au cou, des engourdissements (et autres) seulement en vélo, il faut revoir votre positionnement. Première chose à faire, c’est de revoir votre marchand local (qui généralement utilise un bon système de base en positionnement, qui est un bon point de départ), s’il voit des choses à corriger. Au fur et à mesure que vous accumulez les kilomètres, votre corps et sa biomécanique changent et revoir le positionnement peut être nécessaire. Si rien ne change avec l’aide de votre marchand local, il existe des spécialistes en positionnement qui font une bonne évaluation physique et analysent plus en profondeur la biomécanique de votre corps, selon vos caractéristiques morphologiques et votre souplesse. Parmi les spécialistes à consulter, recherchez ceux qui ont une formation BG Fit ou Retül. L’utilisation d’un système informatique/de capteurs ne garantit pas la formation du positionneur (ça fait un beau show mais sans les connaissances derrière, ça ne donne rien!), posez des questions sur leur formation et si vous en cherchez un, j’ai des contacts fiables dans plusieurs régions!  

  1. Problème biomécanique du cycliste

La deuxième cause de douleur est relative au cycliste lui-même, à ses propres caractéristiques. Le problème peut venir d’un déséquilibre musculaire, d’un manque de souplesse ou de votre technique de pédalage. On peut s’y perdre facilement. Mais si une douleur perdure, des professionnels peuvent vous aider (chiro/physio/acupuncteur/ostéo/podiatre/etc.). Vous ne savez pas quelle discipline choisir? Contactez-moi et je travaille beaucoup en interdisciplinarité, je saurai vous diriger.

  1. Augmentation trop rapide de l’intensité/volume

La fatigue s’accumulant, il est important de respecter la progression des entraînements. Je vous réfère à mon article sur le repos du mois de mai 😉

  1. Chutes

Seul conseil sur ce point, c’est de développer vos habiletés techniques de conduite cycliste, parce que oui ça se travaille. Entourez-vous de cyclistes expérimentés qui pourront vous donner conseils pour être plus stable et confiante sur la route et en peloton.

Dre Stéphanie Germain, chiropraticienne sur deux roues

LES ROSES

1685, 105e avenue
Shawinigan, Québec CANADA
G9P 1M8

Marie-Josée Gervais, Co-Fondatrice de L’Équipe Féminine
819 531-7110
mj.gervais@lesdefis.ca

 

14 + 5 =